la politique extérieure de l’Algérie vers les pays du Maghreb : 1999- 2009"

FETTAK, MEHDI (2011) la politique extérieure de l’Algérie vers les pays du Maghreb : 1999- 2009". Masters thesis, Université Mohamed Khider Biskra.

[img]
Preview
Text
scien_Po_m5_2011.pdf

Download (94kB) | Preview
[img]
Preview
Text
المقدمة.pdf

Download (179kB) | Preview
[img]
Preview
Text
الفصل الاول.pdf

Download (352kB) | Preview
[img]
Preview
Text
الفصل الثاني.pdf

Download (355kB) | Preview
[img]
Preview
Text
الفصل الثالث.pdf

Download (420kB) | Preview
[img]
Preview
Text
الفصل الرابع.pdf

Download (238kB) | Preview
[img]
Preview
Text
الخاتمة.pdf

Download (99kB) | Preview

Abstract

L’Algérie est considérée comme un état central dans le Maghreb Arabe grâce à plusieurs facteurs géopolitiques, stratégiques et économiques ce qui lui permet de jouer un rôle essentiel et pionnier dans la région du Maghreb. Pourtant ses relations avec les pays voisins sont entretenues selon d’autres considérations et vont à l’encontre de ce qu’elles devraient être. Lorsque le Président Bouteflika est arrivé au pouvoir, il a adopté une stratégie claire vis-à-vis des pays du Maghreb. Une stratégie bilatérale séparément avec chaque état en évitant d’agir de façon collective avec l’ensemble des pays du Maghreb pour réaliser les buts de la complémentarité régionale et en tenant compte des intérêts nationaux selon sa perception a lui, en se conformant à la nature des relations entretenues durant le passé avec chaque état que ce soit conflictuelles ou coopératives. La politique algérienne apparaît vis-à-vis de la Tunisie, avec laquelle les relations ont toujours été coopératives, marquée par une coordination permanente et une collaboration bilatérale sur tous les domaines. Ainsi les litiges sont réglés de manière pacifique avec négociations. L’Algérie a offert à la Tunisie des facilites économiques et commerciales ce qui a considérablement soutenu l’économie tunisienne et a renforcé l’efficacité politique interne du régime politique tunisien. L’arrivée du Président Bouteflika a coïncidé avec l’arrivée du Roi Mohamed VI au pouvoir succédant à son père Hassan II. Le manque d’expérience et la pression politique sociale interne au Maroc ont conduit à une dégradation des relations algéro-marocaines. L’Algérie a réagi avec prudence et attention envers la situation politique interne du Maroc qui n’a pas tarder à exporter ses problèmes vers l’Algérie et la responsabiliser de la situation critique qu’il vivait et qui était due à l’échec du nouveau commandement dans la gestion des règles du jeu politique interne ce qui a provoqué l’absence de domaines de coopération bilatérale entre les deux pays.

Item Type: Thesis (Masters)
Subjects: J Political Science > JA Political science (General)
Divisions: Faculté de Droit et des Sciences Politiques > Département des sciences politiques
Depositing User: Admin01 TMLBiskra
Date Deposited: 02 Dec 2014 11:47
Last Modified: 02 Dec 2014 11:47
URI: http://thesis.univ-biskra.dz/id/eprint/953

Actions (login required)

View Item View Item