Etude éco-biologique des thrips de la région de Biskra

Razi, Sabah (2017) Etude éco-biologique des thrips de la région de Biskra. Doctoral thesis, Université Mohamed Khider - Biskra.

[img] Text
Thèse_52_2017.pdf

Download (4MB)

Abstract

Un inventaire des thrips des cultures est réalisé dans la région de Biskra durant les campagnes 2009/2010, 2010/2011 et 2014/2015, dans 10 localités. Les thrips sont collectés en employant des méthodes d’échantillonnage, qui varient en fonction de la culture. Les résultats ont montré la présence de 30 espèces appartenant aux familles des Thripidae (60%), Melanthripidae (13%), Aeolothripidae (3%) et Phlaeothripidae (24%). La famille des Thripidae étant la plus représentée. A l’exception d’A. intermedius, qui est un prédateur et B. icarus qui est un mycophage, les autres espèces sont phytophages (93,33%). Ces thrips ont été collectés sur 32 cultures. Les Poaceae (20 espèces), ont abrité le plus grand nombre d’espèces, suivies par les Fabaceae (18 espèces). Avec 17 espèces de thrips, l’orge s’est montrée comme la culture la plus attractive. Les espèces F. occidentalis (29 cultures), T. minutissmus (27 cultures), T. tabaci (24 cultures), O. loti (23 cultures), A. intermedius (22 cultures), sont les plus polyphages. Le suivi de la dynamique des populations des thrips sur la culture de la fève est effectué durant les deux campagnes 2009/2010 et 2010/2011 dans la localité de Sidi-Okba. Les résultats ont démontré la présence d’A. intermedius, M. fuscus, F. occidentalis, O. loti, T. minutissimus, T. angusticeps et T. physapus. L’espèce O. loti (34,64%) étant la plus dominante. Ces espèces ont évolué d’une manière continue durant tout le cycle de la plante mais d’une façon très limitée. Sur la culture d’oignon, l’étude de la dynamique des populations a été effectuée en 2009/2010 à Ain Naga et 2010/2011 à M’zirâa. Les résultats ont montré la présence de T. tabaci et A. intermedius. Malgré la présence de deux périodes d’activité plus moins intenses, les effectifs notés sont jugés très faibles dans le temps et dans l’espace. L’exploitation de la technique de biologie moléculaire, basée sur la Cytochrome oxydase (b), a permis de confirmer l’identification de F. occidentalis récoltée sur haricot en mois de mars à Biskra, après vérification avec les données trouvées au niveau de la banque mondiale des gènes. Les séquences d’ADN d’A. intemedius, O. loti, T. imaginis et T. tabaci, récoltées à Biskra, sont déposées au niveau de la banque mondiale des gènes. Par ailleurs, l’étude moléculaire de l’espèce F. occidentalis, en provenance de Biskra, Oran et Annaba, a montré que cette espèce est présente actuellement en Algérie sous forme d’un seul haplotype.

Item Type: Thesis (Doctoral)
Uncontrolled Keywords: Thrips, Biskra, cultures, biodiversité, dynamique, identification moléculaire.
Subjects: S Agriculture > S Agriculture (General)
Divisions: Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie > Département des Sciences agronomiques
Depositing User: Admin01 TMLBiskra
Date Deposited: 27 Apr 2017 10:15
Last Modified: 27 Apr 2017 10:15
URI: http://thesis.univ-biskra.dz/id/eprint/2860

Actions (login required)

View Item View Item