L’appartenance sociale des apprenants et l’apprentissage des langues étrangères (la langue française) à Biskra.

REZGUI, Mounira (2011) L’appartenance sociale des apprenants et l’apprentissage des langues étrangères (la langue française) à Biskra. Masters thesis, Université Mohamed Khider - Biskra.

[img]
Preview
Text
Mémoire de Magistère.pdf

Download (11MB) | Preview

Abstract

Cette thèse parle sur la relation entre l’appartenance sociale des apprenants et l’apprentissage des langues étrangères surtout la langue française à Biskra La sociolinguistique, de manière très générale, est une partie de la linguistique qui a pour but d’étudier des rapports existants entre langage et société. Les linguistes semblent accorder une importance majeure à cette étude du fonctionnement social du langage. Notre travail de recherche s’inspire de ce concept : il tente d’étudier le phénomène de l’appartenance sociale à telle ou telle couche sociale et son impact sur la maîtrise de la langue française car l’école est, par excellence, le lieu idéal pour la mise en œuvre des programmes de remédiation linguistique et culturelle. Nous allons donc étudier la relation entre l’appartenance sociale des apprenants de Biskra et leur apprentissage de la langue française. Autrement dit, la différence des descendances des apprenants a-t-elle une influence sur leur apprentissage de la langue française ? Pour une meilleure préparation et réalisation de cette enquête, nous avons jugé utile de donner une vue d’ensemble de la tâche à effectuer et d’exposer la manière dont on va collecter les données qui seront la manière de ce travail de recherche. Pour cela, nous avons proposé à nos enquêtées un questionnaire (afin de mieux les connaître), suivi d’un test (pour connaître le niveau des apprenants de la langue française). Nous avons opté pour ces deux méthodes de recueil de données, préconisées par les spécialistes dans ce domaine d’investigation, afin de mieux cerner le phénomène et d’étudier l’influence de la différenciation sociale des apprenants sur l’apprentissage de la langue française, plus précisément dans le cadre de l’apprentissage du F.L.E en 3ème année secondaire (au lycée mixte de Djemmorah, de Loutaya, de Toulga, de Chatma). A travers ces deux méthodes nous avons pu confirmer que l’apprentissage de la langue est fortement conditionné par la relation qu’il existe entre l’appartenance sociale et le processus de scolarisation de l’élève.

Item Type: Thesis (Masters)
Subjects: P Language and Literature > PU French
Divisions: Faculté des Lettres et des Langues > Département de français
Depositing User: Admin02 TMLBiskra
Date Deposited: 12 Nov 2014 12:59
Last Modified: 12 Nov 2014 12:59
URI: http://thesis.univ-biskra.dz/id/eprint/763

Actions (login required)

View Item View Item